Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Les pensées de Mémé-Yoyo
  • : De l'émotion, de l'Amour, des souvenirs d'hier et de toujours , de la musique, pour les grands et les petits.
  • Contact

Profil

  • Mémé Yoyo
  • Retraitée, mon plus grand bonheur est d'appartenir à une famille nombreuse.
Mes passe-temps sont ma famille, mon chien, les photos, les diaporamas,la nature, la lecture et le crochet.
  • Retraitée, mon plus grand bonheur est d'appartenir à une famille nombreuse. Mes passe-temps sont ma famille, mon chien, les photos, les diaporamas,la nature, la lecture et le crochet.

Bienvenue !


Bienvenue en Vendée

hpqscan0001-copie-15

30 janvier 2018 2 30 /01 /janvier /2018 09:00

BONJOUR les amis (ies )

Pour le défi du mon de janvier

proposé par KHANEL 

 

http://khanel3.eklablog.com/ 

 

Une chanson 

 

Nostalgique je suis,

Nostalgique je serai ...!

C'est pourquoi, j'ai choisi cette chanson !

Le temps passe 

Les cheveux blancs sont apparus 

Quelques rides aussi 

Interprétation un peu différente 

Mais ... !

Toujours la même gestuelle

 

 

 
 
LA BOHEME
Charles Aznavour
 
 
 
 
 
 
 
 
Je vous parle d'un temps
Que les moins de vingt ans
Ne peuvent pas connaître
Montmartre en ce temps-là
Accrochait ses lilas
Jusque sous nos fenêtres
Et si l'humble garni
Qui nous servait de nid
Ne payait pas de mine
C'est là qu'on s'est connu
Moi qui criait famine
Et toi qui posais nue.
 
 
La bohème, la bohème
Ça voulait dire
On est heureux
La bohème, la bohème
Nous ne mangions qu'un jour sur deux
 
 
Dans les cafés voisins
Nous étions quelques-uns
Qui attendions la gloire
Et bien que miséreux
Avec le ventre creux
Nous ne cessions d'y croire
Et quand quelque bistro
Contre un bon repas chaud
Nous prenait une toile
Nous récitions des vers
Groupés autour du poêle
En oubliant l'hiver;
 
 
La bohème, la bohème
Ça voulait dire
Tu es jolie
La bohème, la bohème
Et nous avions tous du génie
 
 
Souvent il m'arrivait
Devant mon chevalet
De passer des nuits blanches
Retouchant le dessin
De la ligne d'un sein
du galbe d'une hanche
Et ce n'est qu'au matin
Qu'on s'asseyait enfin
Devant un café-crème
 
Epuisés mais ravis
Fallait-il que l'on s'aime
Et qu'on aime la vie . 
 
 
La bohème, la bohème
Ça voulait dire
On a vingt ans
La bohème, la bohème
Et nous vivions de l'air du temps
 
 
 
Quand au hasard des jours
Je m'en vais faire un tour
À mon ancienne adresse
Je ne reconnais plus
Ni les murs, ni les rues
Qui ont vu ma jeunesse,
En haut d'un escalier
Je cherche l'atelier
Dont plus rien ne subsiste
Dans son nouveau décor
Montmartre semble triste
 

Et les lilas sont morts
 
 
La bohème, la bohème
On était jeunes
On était fous
La bohème, la bohème
Ça ne veut plus rien dire du tout
 
 
 
 
************

Photo prise sur facebook

A BIENTOT

 

 

 

commentaires

K
bravo, un très bon choix ! merci pour le défi ! biz
Répondre
C
Bravo Yolande : un très bon choix !
J'ai aussi pris mon bain comme cela, étant toute petite. Je me souviens !
Bonne nuit !
Bisous♥
Répondre
C
Bonjour,
C'est bien illustré ce défi, c'est vrai, la bassine en zinc, les toilettes sur le palier, pas d'eau dans la pièce, un robinet et lui aussi sur le palier, c'était la vie en chambre de bonne dans une rue près de l'Église d'Auteuil à Paris.
La Bohème, j'ai vu l'opérette, cette chanson a été écrite pour cette pièce, au théâtre du Châtelet... il y a... bon passons vivons aujourd'hui, ce sera un temps lointain pour nos descendants.
Bises
Répondre
L
ça tombe bien mon mardi poésie est sur vieillir-
je prends ton lien- bisous-
Répondre