Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Les pensées de Mémé-Yoyo
  • : De l'émotion, de l'Amour, de la poésie, des proverbes, des souvenirs d'hier et de toujours , de la musique, pour les grands et les petits.
  • Contact

Profil

  • Mémé Yoyo
  • Retraitée, mon plus grand bonheur est d'appartenir à une famille nombreuse.
Mes passe-temps sont ma famille, mon chien, les photos, les diaporamas,la nature, la lecture et le crochet.
  • Retraitée, mon plus grand bonheur est d'appartenir à une famille nombreuse. Mes passe-temps sont ma famille, mon chien, les photos, les diaporamas,la nature, la lecture et le crochet.

Bienvenue !


 

BIENVENUE et PRENEZ SOIN DE VOUS 

Bienvenue en Vendée

hpqscan0001-copie-15

Pour mes parents

Pour mes parents qui m'ont quittée trop tôt et qui me manquent 

 

17 août 2022 3 17 /08 /août /2022 08:41

 

Bonjour les z'amis (ies) 

 

Ma sœur Nadine, m'a apporté de vieilles éditions de livres de poche, (éditions des années 90), des romans de Mary Higgins Clark. 

 

Juste pour Info, 

Le prix du livre en 1997 était de 26 Fr. 

La nouvelle édition,  aujourd'hui  il coûte  entre 7 et  9 euros. 

 

J'ai commencé à lire "La Maison du guet" 

 

 

La Maison du guet est le premier roman à suspense de l’écrivaine états-unienne Mary Higgins Clark. Il paraît en France en avril 1984 dans la collection « Spécial Suspense » des éditions Albin Michel grâce à la traduction vers la langue française d' Anne Damour.

Ancienne édition

Ancienne édition

Nouvelle édition

Nouvelle édition

 

Résumé

 

Afin de fuir son passé, Nancy a changé de nom et d’apparence, avant de quitter la côte Ouest et de venir s’installer à Cape Cod où elle a épousé Ray Eldredge.
Sept années de bonheur se sont écoulées. Ils ont deux beaux enfants, Michael et Missy. Puis un matin, dans le journal régional, paraît un article sur un procès pour meurtre qui a fait couler beaucoup d’encre en Californie et qu’illustre la photo d’une jeune femme ressemblant étrangement à Nancy. Le jour même, Michael et Missy disparaissent…
La Maison du guet distille un suspense «en acier». L’action est encore plus haletante que dans la fameuse Nuit du renard. 

 

 

Les critiques

 

Le récit est mené avec habilité diabolique (Christine Amothy, le Parisien) 

 

Un frisson par page (Michel Grisolia, l'express) 

 

 

Tout est mis en œuvre pour retrouver le grand frère et sa petite soeur

Je vous souhaite une bonne journée 

 

 

 

commentaires

N
Je n'aime pas ce qui fait peur.<br /> Mais tous les goûts sont dans la nature...<br /> Bizatoi !
Répondre
C
Ah ! Si j'avais le temps, je pourrais lire les livres de Mary Higgins Clark car, nous en avons plusieurs à la bibliothèque, hélas ! Un jour, peut-être ... merci de ton partage de lecture et bonne journée. Gros bisous♥
Répondre
L
J'adore cette auteure, bises Nadine
Répondre
M
Lu ! Bons frissons !
Répondre
E
Bonjour olande. Je l'ai lu il y a longtemps. C'est un auteur que j'apprécie. Bisous
Répondre
J
Je connais de nom mais n'en ai jamais lu encore, merci Yolande, bises
Répondre