Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Les pensées de Mémé-Yoyo
  • : De l'émotion, de l'Amour, des souvenirs d'hier et de toujours , de la musique, pour les grands et les petits.
  • Contact

Profil

  • Mémé Yoyo
  • Retraitée, mon plus grand bonheur est d'appartenir à une famille nombreuse.
Mes passe-temps sont ma famille, mon chien, les photos, les diaporamas,la nature, la lecture et le crochet.
  • Retraitée, mon plus grand bonheur est d'appartenir à une famille nombreuse. Mes passe-temps sont ma famille, mon chien, les photos, les diaporamas,la nature, la lecture et le crochet.

Bienvenue !


 

BIENVENUE et PRENEZ SOIN DE VOUS 

Bienvenue en Vendée

hpqscan0001-copie-15

Pour mes parents

Pour mes parents qui m'ont quittée trop tôt et qui me manquent 

 

15 août 2022 1 15 /08 /août /2022 22:48

Bonjour les z'amis (ies) 

 

 

 

Ce mardi, j'ai choisi un nouveau poème de François Coppée. 

Mois d'août 

Recueil : les mois 1878 

 

Par les branches désordonnées
Le coin d'étang est abrité,
Et là poussent en liberté
Campanules et graminées.

Caché par le tronc d'un sapin,
J'y vais voir, quand midi flamboie,
Les petits oiseaux, pleins de joie,
Se livrer au plaisir du bain.

Aussi vifs que des étincelles,
Ils sautillent de l'onde au sol,
Et l'eau, quand ils prennent leur vol,
Tombe en diamants de leurs ailes.

Mais mon cœur, lassé de souffrir,
En les admirant les envie,
Eux qui ne savent de la vie
Que chanter, aimer et mourir !

François Coppée.
François Coppée 1842 /1908

François Coppée 1842 /1908

 

 

Je vous souhaite un bon mardi

Prenez soin de vous 😷 

 

 

 

9 août 2022 2 09 /08 /août /2022 03:05

Je vous ai choisi un poème de Louise Ackermann. 

 

Le Départ. 

 

C'est toujours triste un départ...... 

 

Bonne lecture ! 

Louise Ackermann 1813/1890

Louise Ackermann 1813/1890

Le Départ
Louise Ackermann

Il est donc vrai ? Je garde en quittant la patrie,
Ô profonde douleur ! un cœur indifférent.
Pas de regard aimé, pas d’image chérie,
Dont mon œil au départ se détache en pleurant.

Ainsi partent tous ceux que le désespoir sombre
Dans quelque monde à part pousse à se renfermer,
Qui, voyant l’homme faible et les jours remplis d’ombre,
Ne se sont pas senti le courage d’aimer.

Pourtant, Dieu m’est témoin, j’aurais voulu sur terre
Rassembler tout mon cœur autour d’un grand amour,
Joindre à quelque destin mon destin solitaire,
Me donner sans regret, sans crainte, sans retour.

Aussi ne croyez pas qu’avec indifférence
Je contemple s’éteindre, au plus beau de mes jours,
Des bonheurs d’ici-bas la riante espérance :
Bien que le cœur soit mort, on en souffre toujours.

Paris, 13 septembre 1838.

Louise Ackermann, Premières poésies, 1871

 

J'espère que vous avez aimé. 

Je vous souhaite une bonne journée. 

 

 

 

1 août 2022 1 01 /08 /août /2022 22:04

Bonjour les z'amis (ies) 

 

Je me souviens de mes longues journées passées à Paris en été, les jours de canicule.

Ces journées étouffantes à chercher un peu de fraîcheur. 

 

PARIS PLAGES 2020 : SABLE. TRANSAT ET ... MASQUES !

PARIS PLAGES 2020 : SABLE. TRANSAT ET ... MASQUES !

A Paris, en été, les soirs sont étouffants…
François Coppée

A Paris, en été, les soirs sont étouffants.
Et moi, noir promeneur qu’évitent les enfants,
Qui fuis la joie et fais, en flânant, bien des lieues,
Je m’en vais, ces jours-là, vers les tristes banlieues.


Je prends quelque ruelle où pousse le gazon
Et dont un mur tournant est le seul horizon.
Je me plais dans ces lieux déserts où le pied sonne,
Où je suis presque sûr de ne croiser personne.

Au-dessus des enclos les tilleuls sentent bon ;
Et sur le plâtre frais sont écrits au charbon
Les noms entrelacés de Victoire et d’Eugène,
Populaire et naïf monument, que ne gêne
Pas du tout le croquis odieux qu’à côté
A tracé gauchement, d’un fusain effronté,
En passant après eux, la débauche impubère.

Et, quand s’allume au loin le premier réverbère,
Je gagne la grand’ rue, où je puis encor voir
Des boutiquiers prenant le frais sur le trottoir,
Tandis que, pour montrer un peu ses formes grasses,
Avec son prétendu leur fille joue aux grâces.

François Coppée, Promenades et Intérieurs

A Paris, en été, les soirs sont étouffants

Je vous souhaite une bonne journée. 

 

 

24 juillet 2022 7 24 /07 /juillet /2022 05:52

Bonjour les z'amis (ies) 

 

 

Chouette c'est dimanche 

Et mes sœurs jumelles sont à la maison, avec ma petite nièce Chloé. 

 

Voici quelques pensées ou citations pêchées sur Facebook. 

 

La vie n'épargne personne et se relever des mauvaises épreuves qu'elle nous infliche est une gloire.

La vie n'épargne personne et se relever des mauvaises épreuves qu'elle nous infliche est une gloire.

Moi aussi, je le voudrais bien !

Moi aussi, je le voudrais bien !

Charlie avait tout compris. Un comique formidable pour son époque

Charlie avait tout compris. Un comique formidable pour son époque

Oui on s'en va et on ne reviens pas !

Oui on s'en va et on ne reviens pas !

La définition est parfaite et c'est bien triste. Si les personnes qui se connaissent, se battaient entre elles, peut être il y aurait plus de guerre.

La définition est parfaite et c'est bien triste. Si les personnes qui se connaissent, se battaient entre elles, peut être il y aurait plus de guerre.

 

 

Sur ces réflexions, je vous souhaite une bonne journée dominicale. 

 

 

19 juillet 2022 2 19 /07 /juillet /2022 00:38

Bonjour les z'amis (ies) 

 

J'ai reçu ce poème d'une amie qui l'avait reçu d'une amie également, qui l'avait... 

Enfin vous voyez... 

Ce devait être une chaîne sur Facebook. 

 

L 'auteur est inconnu

https://www.pinterest.fr/lucilervr/oeil-qui-pleure/

https://www.pinterest.fr/lucilervr/oeil-qui-pleure/

J'ai vu une larme couler 
J'ai demandé à  l'oeil:
"Pourquoi pleures-tu ?
Est-ce un amour ?
Est-ce un ami ?
Est-ce une promesse non tenue ?

 

L'oeil m'a répondu :
"Je pleure ce monde 
Que le matérialisme inonde 
Ce monde de ventrus
Où l'altruisme et la générosité n'existent plus
Ce monde où on est rassasié 
De trahison et de méchanceté 
Je pleure l'infidélité des proches et la malhonnêteté 
Je pleure l'amour éphémère qui s'éteint avec rapidité 
Je pleure  l'indifférence  de l’être cher .
Je pleure les désespérés qui se  droguent pour oublier leurs soucis
Je pleure la haine et la jalousie 
Je pleure ceux qui, clandestinement ,quittent leur pays
Je pleure les valeurs bafouées 
Je pleure les femmes agressées 
Je pleure le virus qui touche l'humanité 
Et entrave le monde entier
Je pleure les coeurs durs , sans pitié 

 

Je pleure l'absence de tendresse  et de bonté, 
Le manque de cette main douce  qui puisse m'essuyer...

 

Auteur inconnu

 

 

Je vous souhaite une bonne journée. 

Prenez soin de vous 😷 

 

 

12 juillet 2022 2 12 /07 /juillet /2022 02:50

Bonjour les z'amis (ies) 

 

 

Pour ce nouveau Mardi poésies, je vais rester sur une note estivale avec un poème de Théodore de Banville.... L ' été. 

 

Bonne lecture.....! 

 

 

 

L' Été
Il brille, le sauvage Été,
La poitrine pleine de roses.
Il brûle tout, hommes et choses,
Dans sa placide cruauté.

Il met le désir effronté
Sur les jeunes lèvres décloses ;
Il brille, le sauvage Été,
La poitrine pleine de roses.

Roi superbe, il plane irrité
Dans des splendeurs d'apothéoses
Sur les horizons grandioses ;
Fauve dans la blanche clarté,
Il brille, le sauvage Été.
 
Théodore de Banville 
1823 /1891
 
 
Bonne journée et profitez bien de vos vacances 🌴 
 
 

 

5 juillet 2022 2 05 /07 /juillet /2022 00:21

Bonjour  les z'amis (ies) 

 

 

Les vacances approchant, j'ai choisi ce poème d' Esther Granek

 

Bonne lecture ! 

 

 

Île de Ré 

Vacances
Esther Granek

Tiède est le vent
Chaud est le temps
Fraîche est ta peau
Doux, le moment

Blanc est le pain
Bleu est le ciel
Rouge est le vin
D’or est le miel

Odeurs de mer
Embruns, senteurs
Parfums de terre
D’algues, de fleurs

Gai est ton rire
Plaisant ton teint
Bons, les chemins
Pour nous conduire

Lumière sans voile
Jours à chanter
Millions d’étoiles
Nuits à danser

Légers, nos dires
Claires, nos voix
Lourd, le désir
Pesants, nos bras

Tiède est le vent
Chaud est le temps
Fraîche est ta peau
Doux, le moment

Doux le moment…
Doux le moment…

Esther Granek, Ballades et réflexions à ma façon, 1978

 

Je vous souhaite une bonne journée. 

 

 

 

 

28 juin 2022 2 28 /06 /juin /2022 05:34

BONJOUR les z'amis (ies) 

 

Aujourd'hui, je me suis arrêtée sur un court poème d'Arthur Rimbaud. 

 

Bonne lecture ! 

 

 

 

Sensation
Arthur Rimbaud

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme.

Mars 1870

Arthur Rimbaud, Poésies

 

 

 

 

21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 02:24

Bonjour les z'amis (ies) 

 

J'ai choisi pour cette semaine, un poème de Jacques Prévert. 

Un gentil poème.!

Déjeuner du matin, Jacques Prevert
Déjeuner du matin 
 
Il a mis le café
Dans la tasse
Il a mis le lait
Dans la tasse de café
Il a mis le sucre
Dans le café au lait
Avec la petite cuillère
Il a tourné
Il a bu le café au lait
Et il a reposé la tasse
Sans me parler
Il a allumé
Une cigarette
Il a fait des ronds
Avec la fumée
Il a mis les cendres
Dans le cendrier
Sans me parler
Sans me regarder
Il s'est levé
Il a mis
Son chapeau sur sa tête
Il a mis son manteau de pluie
Parce qu'il pleuvait
Et il est parti
Sous la pluie
Sans une parole
Sans me regarder
Et moi j'ai pris
Ma tête dans ma main
Et j'ai pleuré.
 
Jacques Prévert 
1900.1977 
Déjeuner du matin, Jacques Prevert

Je vous souhaite une bonne journée. 

 

 

 

19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 03:06

Bonjour les z'amis (ies) 

 

Pour ce dimanche de la fête des pères, 

J'ai beaucoup pensé à mon papa qui nous a quittés bien trop tôt. Il n'avait que 68 ans et il a laissé un grand vide. 

Et des larmes ont coulé de mes yeux.... 

D'où mon choix, pour mon thème de ce dimanche. 

 

 

https://lemondedesgifs.over-blog.com

https://lemondedesgifs.over-blog.com

À un certain âge les larmes sur les joues ont l'effet de la rosée sur les fleurs. 

Alexandre Dumas

Le docteur mystérieux  1872 

Chouette c'est dimanche

Des yeux secs sont souvent plus navrants à voir que des yeux pleins de larmes.

Anne Barratin

Chemin faisant 1894

https://fr.freepik.com

https://fr.freepik.com

Hélas la vie est trop courte pour qu'on puisse donner des larmes à tout ce qui en mériterait.

Albert Guinon

Le Figaro 31 mai 1913 

https://fr.dreamstime.com

https://fr.dreamstime.com

Les larmes sont le symbole de l'impuissance de l'âme à contenir son émotion et à rester maîtresse d'elle-même.

 

Une larme est le trop-plein de l'âme qui déborde de la coupe de la rêverie. 

 

Henri Frédéric Amiel

Journal intime  25 juin 1865

 

https://www.docteurclic.com/encyclopedie/larmes.aspx

https://www.docteurclic.com/encyclopedie/larmes.aspx

Les larmes sont l'expression de la tendresse, elles sont à l'amour ce que les pluies d'été sont aux fleurs : elles le nourrissent et le raniment

Philippe Auguste de Sainte Foy

Mes loisirs ou mes pensées diverses 1755

https://www.mademoiselle-dentelle.fr

https://www.mademoiselle-dentelle.fr

Chacun a sa part de larmes amères, jusqu'à présent, je n'ai connu que des larmes de joie.

 

 Henri Perreyve 

Lettre à l'abbé Hervieux  de la Boissière 

18 octobre 1851 ​​​

Je vous souhaite une bonne journée dominicale. 

Bonne fête des pères.